Bruce Fauveau

comédien / humoriste

Bio

Bruce Fauveau est un drôle de zozio. Fils de diplomate onusien, il passe son enfance en Asie du Sud-Est et son adolescence au Maroc. Il débarque en France – telle une fleur – à l’âge de 16 ans. Passionné d’Histoire, il achève une Licence (d’Histoire, donc) à la Sorbonne, avec une sensibilité particulière pour Byzance et la période médiévale. C’est pourtant son autre passion qui l’emporte : il sera comédien. Il se forme au théâtre classique (Acting International), au one man show (l’ecole du one man show du Bout), à l’improvisation (LIFI) et surtout la prestigieuse École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq (promo 2010). Une formation basée sur le corps et le geste, qui fait son particularisme sur la scène humoristique.

Son enfance en une photo.

Cet enfant est en représentation permanente.

 

Il crée dans la foulée Bruce Fauveau fait dans le détail, son premier One-Man show qu’il joue six mois au Théâtre Le Bout avant que ses envies d’ailleurs ne l’emmènent à Montréal (mars 2011). Là, il est produit, adapte son spectacle pour le marché québécois, joue au Festival Juste pour Rire (2011 et 2012) et fait sa première télé. Faute de visa, il est chassé du territoire canadien comme un malpropre.

Mais Bruce est aussi anglophone et il fait un crochet par le marché britannique (Fringe d’Edimbourg 2013) avec son solo en Anglais : Sword and I. Succès mitigé.

 

Bruce Fauveau fait dans le Détail, 2010                     Sword and I au festival d'Edimbourg 2013              Bruce Tout (Im)Puissant, Avignon 2016

                                                                                                                                                                                                                                                    Bruce Tout (Im)Puissant, Avignon 201

Sword and I au festival d’Edimbourg 2013

 

Il revient définitivement à Paris en 2014 avec un nouveau spectacle, Bruce Tout (Im)puissant. Choix fort : il sera à poil sur l’affiche (c’est son petit côté potache). Plutôt seul sur le créneau de l’humour corporel, il enchante le public de la Comédie des Trois Bornes (Paris). Lors de son premier festival d’humour (Festival de Gerson, Lyon, octobre 2015) il rafle le prix du Public, de la Presse et du Jury ! Son désopilant sketche « le Tour du Monde des clichés » cartonne à La France A Un Incroyable Talent 2015, et sur toutes les scènes de France par lesquelles il passe. Il tourne à Lyon, Rennes, Toulouse, Vienne (dans le 38, hein), Marseille et même Saint Martin en Haut (juste à côté de Saint André la Côte).  Il accède à l’intermittence du spectacle avec un taux honorable. Graal !

 

 

Prix du public au Festival de la Machine, février 2016
Prix de la Presse au Festival du rire de Cabasse, octobre 2016
Coup de coeur du Jury au Tremplin d’humour de Montoison, décembre 2016
Coup de coeur du Jury au Festival d’humour du pays Rhénan, février 2017

 

 

BONUS : En 2009, il ose la coupe mulet pendant deux semaines

Fallait le faire.